Le style Marilyn đź’‹

Today… (fais pas genre tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg) bon… aujourd’hui, j’aimerai vous parler de quelque chose, pour lequel j’ai eu un réel coup de cœur. Comme je vous l’ai précisé dans mon dernier article, je suis assez passionné par les années rétro, et par certaines icônes, liées à ces diverses époques. La semaine dernière,  j’ai donc eu le plaisir de tomber sur un trésor en papier…

Il s’agit du livre : Le style Marilyn, d’Andrew Hansford et de Karen Homer » publiĂ© aux Ă©ditions Michel Lafon. En l’ouvrant, je me suis dit : « Mais quelle merveille je viens de trouver lĂ  ! tumblr_inline_mmzneewdv41qz4rgp  »

C’est dĂ©jĂ  un bel objet livre, celui que l’on pose sur la table basse en petite exposition personnel. Au-delĂ  de cette futilitĂ© que je viens de vous Ă©crire, grâce Ă  ce bouquin, j’ai pu voyager dans le temps et dans cette univers vintage et glamour d’Hollywood,  qui se dessinait dans mon imaginaire, au fur et Ă  mesure de de cette lecture subliment illustrĂ© (En fait… je m’y croyais vraiment quoi tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg).

william-travilla-and-marylin-rose-althea-blog

En rĂ©sumĂ©, nous apprenons, comment l’auteur principal, Andrew Hansford, chef d’une petite entreprise, a eu l’ultime privilège et surtout la chance, d’être dĂ©signĂ© comme Ă©tant celui, qui exposera, mettra en lumière, l’hĂ©ritage (prototypes, robes, costumes, croquis photographies…) laissĂ© par le couturier de gĂ©nie, et ami fidèle de Marilyn Monroe : William Travilla.

Dans cet ouvrage, nous en apprenons d’avantage sur les coulisses, l’ambiance des studios tels que la Twenty Century Fox, la Metro-Goldwyn Meyer ; le cĂ´tĂ© esthĂ©tique, la mise en valeur (makeup, coiffure), sur la prĂ©paration des acteurs et actrices, pour interprĂ©ter au mieux leurs personnages. Nous dĂ©couvrons aussi, pour certains, quelques aspects de leurs personnalitĂ©, parfois totalement diffĂ©rente de l’image qu’ils pouvaient renvoyer au public.

Mais surtout, l’important travail que William Travilla  a rĂ©alisĂ© sur diffĂ©rents films  tel que : (Les Aventures de Don Juan 1948, pour lequel il a obtenu l’oscar de la meilleure crĂ©ation de costumes) et pour de nombreux artistes (Lauren Bacall, Clarke Gable, Julie Andrews, Ann Savage…) qu’il a cĂ´toyĂ© tout au long de sa carrière. Et plus particulièrement sur l’histoire des robes et  des costumes les plus lĂ©gendaires, que ce styliste de talent a pu crĂ©er pour sa Muse, Marilyn Monroe. 

Nous retrouvons notamment, les particularitĂ©s de ces coupes plissĂ©es, drapĂ©es, sexy Ă  souhait, propre Ă  la technique, au savoir-faire personnel du couturier et Ă©pousant parfaitement les courbes, le corps de la femme; comme dans les films : Comment Ă©pouser un millionnaire ? 1953, Sept ans de rĂ©flexion 1955, Les hommes prĂ©fèrent les blondes 1953 et bien d’autres encore…

diamond-best-fr-rose-althea-blog

tumblr_m4tqzkqqyg1qdlkyg Citation de William Travilla : « C’était la femme, la plus complexe, la plus incroyable la plus magnifique, c’était l’amour de ma vie. »

 Dîtes-moi, quel est votre dernier coup de coeur livresque ? tumblr_m89rfyflyw1qdlkyg

signature-2

Merci Audrey Hepburn !

Lorsque j’étais adolescente, au collège,  j’étais vraiment dans la période classique où l’on se cherche. Je veux parler plus précisément du style vestimentaire. J’essayais à peu près de suivre les différentes tendances sans cibler particulièrement; et en ayant des pièces par-ci par-là que je pouvais acheter pour pas cher.

Dans les années 2000, cela passait  par exemple, par le retour des pantalons à pattes d’éléphant, plutôt taille basse à cette époque. Mais aussi les baskets du type Air Max à l’ancienne, les chaussures de boxeuse (je ne sais pas si certains ou certaines d’entre vous s’en souviennent ? Si vous êtes né dans les années 1990 et étaient des teengers dans les années 2000 ?) Je me souviens aussi des pantacourts, des  joggings en velours de toutes les couleurs, des bijoux à partager avec son ou sa meilleure amie et j’en passe… bien sûr, il y a pleins d’autres pièces et accessoires que j’oublie.

Je vous parle plus particulièrement de ces souvenirs « modesques »; parce que je les ai portés et appréciés à ce moment-là. Mais est-ce que tout cela me ressemblait ? Nan pas du tout ! Mais nous le savon avec le temps on évolue, on découvre et apprend de nouvelles choses chaque jour. 

Ce qui m’amène à vous parler de mon admiration pour Audrey Hepburn. Elle ne le sait pas (nan ! Vraiment ? tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg) Mais lorsque j’ai découvert son existence, c’était un jour d’hiver pendant les soldes. Pendant ma première année au Lycée. Je cherchais un nouveau manteau mais ne prêtant pas réellement d’importance au style, je ne savais pas vraiment ce qui pourrait me plaire. Je fouillais un peu par hasard dans les linéaires de la boutique, avec un objectif rationnel qui était d’avoir chaud à l’extérieur, pendant la saison froide (Wow ! Épatant  tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg).

Après quelques heures à fouiner partout, je tombe enfin sur un modèle qui fait battre littéralement mon petit cœur. Il était de couleur noire, tellement élégant (pour moi) datant d’une époque passée, rétro à souhait. Je ne vous cache pas que je n’ai pas hésité une seule seconde pour le prendre.

Par la suite, j’ai voulu en savoir plus sur le style vintage de cette pièce et fait plusieurs recherches sur le net. C’est ainsi que je suis tombé sur plusieurs photos de Audrey Hepburn. Notamment, sur des scènes du célèbre Film Breakfast at Tiffany’s où nous pouvons la voir porter le fameux «double-breasted orange wool coat orange coat/manteau de laine à double boutonnage » qui ressemblait donc, à celui auquel, j’avais décidé d’ajouter à ma penderie.

Comment vous dire que là… j’étais impressionné par son allure, sa prestance, sa simplicité.

retouche

Grâce à Mrs Hepburn, j’ai découvert les ballerines et les mocassins ! Moi qui ne portai que des sneakers, car l’étape des talons n’étais pas encore au rendez-vous ; j’étais enchanté de pouvoir trouver une alternative à des chaussures plates mais tellement féminines !

Je commençais enfin à me trouver en quelque sorte, à savoir ce qui me convenais simplement à prendre un peu plus confiance en moi, et qu’est-ce cela fait du bien !

Après les clichés photographiques, Je me suis aussi mise à regarder les nombreux films dans lesquels elle jouait. Funny Face ; Charade ; My Fair Lady ; Vacances Romaines ;Sabrina ; How to steal a million ? etc… j’aimais et j’aime toujours regarder  des documentaires, lire des livres pour en savoir plus sur sa personnalité, son vécu, au-delà de son métier d’actrice.

De plus, connaître cette icône, a fait que je me suis aussi intéressé  encore plus, à l’univers des années 50’s, 20’s ainsi qu’à d’autres icônes féminines surtout, qui les illustraient : (Lauren Bacall, Mae West, Joséphine Backer, Katharine Hepburn, Marilyn Monroe, Betty Page…) Cela m’inspire beaucoup tant au niveau historique que du stylisme (pinup garçonne…) que de la décoration. J’aime vraiment ajouter quelques touches de tous ces styles en dénichant des pièces ou des objets en rapport avec tout cela. 

Comme quoi, juste une petite chose peut amener à de jolies découvertes qui permettent de s’enrichir personnellement et de mettre un peu de fantaisie en nous. Alors je terminerai juste sur ceci…Thanks Mrs Hepburn tumblr_inline_mjry6qnn4t1qdlkyg

Mais dîtes moi, avez-vous des modèles, en particulier, dans le milieu artistique ou autre, que vous admirez ? tumblr_m89rfyflyw1qdlkyg

signature-2

Eyeliner, je t’aime… moi non plus !

rose-althc3a9a-eyeliner

Il est 7 heures du matin, je me rĂ©veille… (genre le suspens) le temps d’émerger, j’ai ensuite instantanĂ©ment une pensĂ©e pour toi car je vais devoir t’affronter tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg encore une fois.  Mais comme tous les jours, je suis prĂŞte !

J’ai regardé, analysé, décrypté, je ne sais combien de tutoriels makeup sur Youtube; observé des tas de photos sur Instagram avec toute les étapes numérotées pour pouvoir t’appliquer comme une professionnelle de la beauté. Alors, cela suffit maintenant ! (Oui j’ai le droit de te crier dessus, même si tu n’es pas vivant).  Toi et moi, (ou du moins ma paupière et toi) n’allons faire qu’un ! Je vais te faire épouser la courbe de mes  cils et tu te marieras parfaitement (enfin comme tu le peux) avec mon fard à paupière préféré !

Avant l’épreuve, je réalise quelques étirements du poignet et fait des exercices d’assouplissement pour les doigts (ce qu’il ne faut pas faire parfois…)

L’heure a sonné… je prends le feutre sur lequel j’ai dĂ©cidĂ© de tout miser.  Il sera mon outil de « Wonder Woman » (j’avoue…je lui ai mis la pression pour me dĂ©culpabiliser de mon incompĂ©tence). Je retire le bouchon avec un une attitude dĂ©cisive mais de manière dĂ©licate (parce que, bon…  je suis motivĂ© mais je ne voudrais pas non plus, l’enlever comme une folle, l’échapper et ne plus le retrouver. Du coup, toute cette prĂ©paration mentale n’aura strictement servie Ă  rien tumblr_inline_mpl4o1qwzh1qz4rgp).  Bref, passons, j’ai eu un instant de doute chronique je crois.

Je reprends… une fois mon eyeliner dénudé en quelque sorte ; et mes articulations de la main à peu près relâchées, j’amène l’objet du défi à mes yeux (attends… de droite à gauche ? Où l’inverse ? Peut-être que c’est à partir du milieu ? Ҫa y’est ! Je ne sais plus par ou je dois commencer, je panique ! Et si vous pouviez voir cela, j’ai l’air tellement intelligente avec le feutre pointé vers le haut de mon visage et mon regard de poisson interrogateur perdue tumblr_inline_mpl4nz39uk1qz4rgp). Allez… peu importe, je vais faire comme je le sens ! Au point où j’en suis.

Je décide donc, de partir de l’extérieur vers l’intérieur, en frôlant le ras de mes cils. Cependant, le temps d’arriver à destination, je passe bien évidemment pas des chemins sinueux tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg des dérapages incontrôlés, des arrêts non demandés. Mais je m’en fiche ! Je continue à tracer !

Je me regarde dans le miroir, essaie d’observer les détails à effacer (en fait, non ; je parle de détails mais je veux plutôt dire « dégâts » tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg). Pour parvenir à obtenir des yeux de biche (à peu près), je tente d’affiner tout cela, en utilisant un petit peu de démaquillant sur un coton tige. Pour finir, je me félicite (quand même !) d’avoir appliqué du eyeliner comme un enfant qui fait du coloriage en dépassant les bords tumblr_inline_mueoe6tzj31qdlkyg.

Mais… le cœur y est, alors c’est ce qui compte (on va dire ça hein…)

Mon eyeliner, que je t’adore ! Mais que je te déteste parfois ! Ce texte, juste pour te prouver mon amour et mon désamour pour toujours.

To be continued…

Est-ce que l’ eyeliner n’a plus aucun secret pour vous ? Ou vous arrive-t-il encore aujourd’hui, mĂŞme, après plusieurs annĂ©es de pratique, qu’il se retourne contre vous (mĂ©chant !) ?

N’hésitez pas à me faire part de vos petites anecdotes  tumblr_m89rfyflyw1qdlkyg

signature-2

Trouver le « truc » positif

En cette nouvelle année, je me dis qu’il faut que moi aussi je prenne quelques bonnes résolutions. Et surtout, qu’il faut que je les tienne. Avec un peu de volonté je/nous pouvons y arriver j’en suis sûr… ou presque.

Parmi les objectifs que je retrouve dans les conversations que je peux avoir avec mes proches, amis ou autres,  il y a : faire du sport ou s’y remettre, manger plus sainement, se prendre moins la tête pour des choses  quelque peu futiles, par exemple. Toutes ces pseudo promesses que l’on se fait à sois même sont tout à notre honneur et pleines de bonne volonté. Si cela permet d’avoir des points de repère s’adonner à une passion s’exprimer dans celle-ci afin de nous épanouir au fil du temps ; et  surtout de faire en sorte de se sentir mieux,  alors Il n’y a plus qu’à persévérer et ne rien lâcher !

Essayer d’être bien dans sa tête, je crois que c’est ce qu’il y a de plus important. Cela peut réellement nous amener à repousser la plus part des pensées négatives, qu’elles viennent de notre propre conscient, ou de personnes qui tentent à influer de manière irritante sur notre mental.

Je pense que pour ma part, ce sera ma-résolution-première; ou plutôt de continuer sur cette vague car j’avais déjà pas mal travaillé sur cette partie de moi-même l’année dernière. Sachant que j’étais comme beaucoup, dans une certaine période de stress ou je devais passer mes derniers oraux pour valider mon diplôme. Entre stage, nuit blanche et le désir implacable de réussir, s’accumule la fatigue et un peu d’irritation. Je me suis alors chuchoter tous bas qu’il fallait y remédier et prendre plus de recul en adoptant simplement une attitude plus sereine et canaliser toute cette énergie.

Lorsque que l’on a une contrariété et que l’on sent cette petite boule de nerf intérieure essayer de relativiser sur l’instant et souffler. Chasser le nuage de colère, qui,  en l’espérant, passera brièvement. Trouver le « truc positif », c’est-à-dire penser à quelque chose que l’on aime, à un moment, à un mot, une phrase, une citation, un proverbe, un modèle, une idole, etc… qui nous incite à garder notre calme et à  relâcher la tension. Dans certains cas, je vous le concède, cela est plus facile à dire qu’à faire.

Mais il faut tenter pour essayer continuellement de s’améliorer pour être plus léger psychologiquement.  


tumblr_m89rfyflyw1qdlkyg Maintenant, j’aimerai savoir quel est le truc positif auquel vous pensez lorsqu’il il vous arrive   d’être fâchĂ© tout rouge  tumblr_inline_mg2b8nmse71qdlkyg1  
ou de broyer un peu du noir  tumblr_inline_mg2bc0cig81qdlkyg  ?

 

signature-2